Bien s’entendre avec sa belle-mère

Apprenez à la connaître davantage

À partir du moment où vous épousez votre compagnon, sa famille devient également la vôtre que vous le vouliez ou non. Cependant, force est de constater que les rapports entre belle-fille et belle-mère sont souvent compliqués. En effet, les problèmes apparaissent lorsque la belle-mère commence à s’ingérer dans la vie de couple de son fiston chéri. Que faire pour gérer ces conflits ?

Il est important de laisser de côté les préjugés. Oubliez le mythe de la méchante belle-mère ! Faites des efforts pour mieux connaître cette femme qui fait désormais partie de votre famille. N’hésitez pas à lui poser des questions et surtout, écoutez-la. Elle appréciera l’intérêt que vous lui portez et aura envie d’en savoir plus sur vous. Les points communs, vous vous en trouverez sûrement. Lorsqu’elle essaie de vous suggérer quelque chose, prenez ça comme un conseil d’ami et pas comme une critique.

Même si vous ne la supportez vraiment pas, arrangez-vous pour que les tête-à-tête avec elle ne se terminent pas mal. C’est facile à dire, alors le mieux est d’éviter sa présence dans la mesure du possible. Plus vous la voyez, plus vous risquez de vous énerver. Ce qui est difficile, c’est que votre mari n’est pas forcément conscient de ce que vous endurez. Il se peut même qu’il prenne tout ça à la légère en espérant que tout rentrera dans l’ordre au fur et à mesure que le temps passera.

Soyez diplomate et respectueuse

Certes, votre belle-mère peut être quelque fois désagréable voire blessante, mais ce n’est pas une raison pour se conduire de la même manière. Essayez de garder un comportement correct et respectueux. De toutes manières, il ne faut pas combattre le mal par le mal. Gardez votre calme quoi qu’il arrive (autant que possible) et tâchez de réfléchir avant de prendre une décision.

En effet, dès le début, il faut que vous délimitiez la frontière, un périmètre de sécurité entre votre couple et elle. Si vous trouvez qu’elle est envahissante, dites-lui avec tact. Faites-lui comprendre gentiment que vous n’appréciez pas ses intrusions dans votre ménage. Cela étant, n’oubliez pas qu’en fin de compte, ses gestes sont peut-être le fruit de son amour pour vous. Il faut en tenir compte avant de décider quoi que ce soit.

Osez cultiver la complicité  

Organisez des sorties avec votre belle-mère. Vous pourrez peut-être créer une véritable complicité, qui sait ? Faites du shopping avec elle, invitez-la à vous accompagner au cours de zumba… Les idées ne manquent pas, mais à vous de voir ce qui pourrait l’intéresser. En tout cas, l’essentiel est de pouvoir gagner peu à peu sa sympathie et sa confiance.

Faites également des efforts pour partager ses passions. Si elle vous invite à aller au ciné voir un film que vous trouvez trop désuet, acceptez quand même. Vous pourrez lui avouer que le film ne vous intéresse pas tellement, mais que c’est le fait d’être en sa compagnie qui vous fait plaisir. C’est comme ça que vous parviendrez à construire une relation agréable avec votre belle-maman.

Soyez amies, mais pas trop

Votre belle-mère n’est certainement pas votre meilleure amie. Ce serait du coup une erreur de lui parler de votre vie de couple, comme vous le faites avec votre confidente. Le risque est qu’elle serait tentée de s’en mêler. Par contre, vous pouvez lui raconter vos petites histoires avec son fils lorsque celui-ci était seulement votre petit ami.

Si elle est possessive comme certaines belles-mères, si elle est omniprésente et veut tout savoir, il faut prendre certaines mesures avec le consentement de votre conjoint. Avec de la patience et de la détermination, vous verrez peut-être changer votre belle-mère. Vous êtes en quelque sorte obligée de supporter votre belle-mère puisque il n’est pas concevable de couper les ponts avec elle.

Comportez-vous comme une personne adulte

En constatant que vous êtes responsable et mature, votre belle-mère comprendra que ce n’est pas la peine de vous importuner. Après tout, gagner le respect de ses beaux-parents c’est aussi s’affirmer comme un adulte. Évitez donc les enfantillages et les conflits. Toutefois, cela ne veut pas dire que vous devez être indifférente envers votre belle-mère. Pensez toujours à votre époux ! Sa mère doit compter beaucoup pour lui.

Parlez-en avec votre conjoint

Arrêtez de ruminer, cessez de vous monter la tête ! Parlez tout simplement et calmement de vos soucis, de ce que vous ressentez avec votre mari. Dites-lui combien c’est difficile pour vous,  mais surtout ne lui demandez pas de choisir entre elle et vous, car ça ne rime à rien ! Ça ne ferait qu’empirer la situation.

Dans un premier temps, Il faut résoudre le problème au sein de votre couple. Confiez à votre conjoint tout ce qui vous tourmente à propos de votre relation avec sa mère. Il pourra ainsi vous conseiller et vous aider à sortir de cette situation pesante. Connaissant sa mère, il est le mieux placé pour trouver des solutions. Bien entendu il faut qu’il fasse preuve d’objectivité et qu’il n’ait pas de parti pris. Quoi qu’il en soit, la balle est dans votre camp puisque vous êtes au centre de cette situation problématique qui implique principalement votre belle-mère, votre conjoint et vous-même.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s